Projet Tea Saves the Chimps

Conservation des chimpanzés en Ouganda grâce à une agriculture durable.


©Jean-Michel Krief

En moins d’un siècle, les populations de chimpanzés ont diminué de 75%. Si rien n’est fait, notre plus proche parent pourrait totalement disparaitre de la planète à cause de l’impact des activités de l’homme sur son habitat naturel.

L'Ouganda : sanctuaire des chimpanzés

L’Ouganda concentre la plus forte biomasse de primates au monde, notamment le chimpanzé. Dans le parc national de Kibale vit une communauté d’une centaine d’individus. Dans cette région, le vingtième siècle a été désastreux pour les humains, la faune sauvage et les forêts. C’est ici que Sabrina Krief, une des plus grandes primatologues au monde, a décidé de se battre avec son association PCGS pour la conservation de l’espèce.


La station de recherche de Sebitoli a été créée en 2008 avec une équipe d’une vingtaine d’assistants ougandais. Elle a pour objectif d’évaluer les capacités des chimpanzés à vivre dans des habitats perturbés par des activités humaines.


L'équipe du centre de recherche de Sebitoli en Ouganda. Crédits photos : Jean-Michel Krief Toute utilisation ou reproduction des textes et photos sans le consentement des auteurs est interdite. ©Jean-Michel Krief
Le projet Tea Saves the Chimps

À la lisière du parc, l'agriculture intensive de thé fait un usage irraisonné de pesticides. La station de recherche de Sebitoli a découvert que 20% des chimpanzés de la communauté étudiée souffrent de malformations faciales et certaines femelles n'ont pas de cycle. Dans l'eau des rivières, 15 pesticides ont été identifiés, responsables d'activités type "perturbations endocriniennes". Dans ces plantations de thé, les ouvriers sous-payés sont contraints de braconner pour se nourrir et les chimpanzés en sont les victimes.

Le projet Tea Save the Chimps, géré par PCGS (Projet pour la conservation des grands singes) l'association de Sabrina Krief, consiste à travailler avec six communautés villageoises pour produire du thé mais également des produits vivriers issus d'une agriculture durable, respectueuse de l'environnement, des humains et de la faune.

Ce travail sur le thé sera mené en coopération avec Kahangi Estate qui depuis 20 ans pratique l'agroforesterie avec de bons rendements, et qui proposent de former et d'accompagner les fermiers à transformer leur agriculture en réduisant les intrants chimiques.

Les objectifs

En accompagnant les acteurs locaux à produire, transformer et distribuer un thé de qualité, sain pour l'environnement, la santé des humains et des non-humains dans la zone bordant l'habitat des chimpanzés, les objectifs sont de :

  • Réduire le braconnage de la faune sauvage

  • Préserver la santé des chimpanzés

  • Générer de meilleurs revenus à la population locale

  • Mettre en place des cultures vivrières

Rejoignez le projet !

Le Fonds de dotation Les Jardins de Gaïa a décidé de s'engager sur la durée auprès de l'association PCGS pour la conservation des chimpanzés.


Les chimpanzés sont menacés d'extinction par l'activité de l'homme. Seront nous capables de maintenir en vie l'espèce avec laquelle nous avons en commun 98,8% de notre ADN ?


>>> Découvrez le projet plus en détails et rejoignez-nous <<<