village de maaden

Un village agroécologique de référence au Sahel

Le contexte

Depuis plusieurs années, Pierre Rabhi aspire à renouveler l’expérience burkinabée de Gorom Gorom pour en faire une référence agroécologique au coeur du Sahel où hommes et nature cohabiteraient en véritable intelligence tout en gagnant en autonomie alimentaire et sociale.

 

Maurice Freund, précurseur des vols charters et ami de longue date de Pierre Rabhi, s’est rendu dans l’oasis de Maaden en Mauritanie en août 2017 et il a été convaincu que ce village atypique initié en 1975 se prêterait à une expérience créative et écologique.

 

Les premiers contacts avec la communauté villageoise ont été enthousiastes, le Fonds de dotation Pierre Rabhi a donc décidé de s'engager dans la conduite du projet et le développement du projet Village de Maaden.

DSC00086.jpg
MAADEN 29 FEVRIER- 1ER MARS 2020 057.JPG

Le projet

Maaden est situé non loin d’Atar – capitale de l’Adrar – au nord de la Mauritanie.

C’est un village créé en 1975 par un érudit soufi, Cheikh Mohamed Lemine Sidina, chef spirituel d’une confrérie soufie tijaniyya, ancien Maire et sénateur de la Moughtaa d’Aoujeft dans la wilaya d’Adrar.

 

Maaden est ainsi la plus récente oasis saharienne de Mauritanie dont le nom signifie « mine de connaissance » (Maaden El Ervane). Cette oasis est réputée pour son humanisme et la solidarité exemplaire de sa population, composée de Maures issus de diverses tribus et de nombreux hommes originaires du sud, souvent anciens esclaves affranchis.

On compte environ 2000 habitants à Maaden et une forte population jeune. L’économie repose sur une palmeraie créée ex nihilo qui génère d’importantes quantités de dattes fin août. L’hiver, une importante production de carottes est vendue jusque sur les marchés de Nouakchott à 600 km.

Ce projet s’inscrit dans une démarche participative de la communauté villageoise accompagnée par des experts du réseau de Pierre Rabhi et des partenaires locaux en lien avec un Comité de suivi d’habitants constitué en Association.

Il s'agit d'un projet ambitieux aux champs d'action variés et complémentaires et directement mené par le Fonds de dotation Pierre Rabhi :

 

  • Désenclavement du village dont l’accès est rendu difficile par une piste de 10 kms à forte déclivité et sujette à détérioration.

  • Amélioration de la production locale de carottes et passage en agroécologie.

  • Amélioration de la productivité de dattes et développement du maraichage par l’application de méthodes agroécologiques.

  • Aide pour l’autonomie et l’équipement du dispensaire.

  • Contributions aux développements des coopératives féminines notamment en favorisant la transformation du henné et sa commercialisation.

  • Introduction de l’écologie à l’école primaire, fourniture de livres et cahiers.

  • Aide à la fourniture de 50 pompes solaires sur 5 ans en privilégiant les paysans les plus démunis.

  • Aide à la formation pour la rénovation des maisons.

  • Développement d’un tourisme éthique et solidaire de proximité à vocation spirituelle (village soufi).

BÉNÉFICIAIRES : Communauté villageoise soit près de 2 000 personnes.

PARTENAIRES : Gouvernement Mauritanien / Commune de Maaden / Point-Afrique / Fonds de dotation Les Jardins de Gaïa

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/3
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc

© 2020  Fonds de Dotation - Les Jardins de Gaïa